dimanche 2 mai 2010

"Graal Noir" par Christan de Montella & "Alcatraz contre les Infâmes Bibliothécaires" par Brandon Sanderson

Programme chargé pour Fantasy au Petit-Déjeuner aujourd'hui, avec deux romans jeunesse au menu de ce soixante-quatrième épisode.
Tout d'abord le très arthurien "Graal Noir" de Christian de Montella, publié aux éditions Flammarion. Puis pour finir le très bizarre "Alcatraz contre les Infâmes Bibliothécaires", écrit par le prolifique Brandon Sanderson et publié chez Mango.
Mais quantité au rendez-vous ne rime pas forcement avec qualité au rendez-vous.



Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un futur beau week-end du 8 mai. On se retrouve dans quinze jours pour de nouvelles aventures. Bonne lecture. Salvek.

PS: Problême informatique résolu ! Tout va mieux après un petit détour au SAV. Merci encore à LordSamael et FunkyCortex d'avoir répondu à mon appel à l'aide. Grands furent leur soutiens psychologiques.;)

8 commentaires:

furvan a dit…

bonjour
merci pour ces chroniques. etant pere je construit deja ma bibliotheque fantasy pour enfant et j'en profite pour les lire ayant lu tous les brandon sanderson pour adulte ( apart le dernier volume de la roue du temps) j'etais fort attiré par les 4 alcatraz déja sorti en anglais. grace à ta critique je vois qu il s agit ici du meme humour que je deteste donc ces livre ne trouveront pas de place chez moi. quand au graal, je suis fatigué de toute ces reprise pour ado de legendes arthurienne ou de l illiade et l'odyssée et de tous ces dérivés qui reformulent ou re-raconte à leur sauce des histoires que les jeunes pourrait et devrait lire a travers les originaux.(j'espere que j'ai réussi a me faire comprendre).
en tous cas merci une fois de plus pour cette chronique il est temps pour moi d aller au boulot et bonne lecture de michael j sullivan (fait un tour sur fantasy book critic)
furvan

Anonyme a dit…

Et bien pour faire court: JE PASSE!
Non, c'est clair que ces livres ne sont pas pour moi. Je suis complètement d'accord avec Furvan sur le fait qu'il vaut mieux lire les originaux plutôt que des pseudos-vraies-histoires-remasterisées, comme j'aime à les appeler. Les livres jeunesse, je veux bien en lire pour me détendre mais je veux des vrais livres jeunesse et effectivement pas des livres qui se retrouvent entre l'adulte et la jeunesse.
Donc, déjà que je ne lis pratiquement pas de jeunesse, ces deux livres-là ne sont pas pour moi et les sujets ne m'attirent pas car trop lus dans le passé les légendes arthuriennes etc...
Mais merci Salvek de nous éclairer de ton opinion qui nous aide à choisir des bons livres ou dans ce cas-ci, de les laisser pour les autres ha! ha! ha!
Bonne quinzaine Salvek et à la prochaine chronique avec impatience.
PS: pour ton pc, je remplis les conditions à part que je n'habite pas Paris et que je ne m'y connais pas plus que ça en informatique. désolé et bon courage.

Oldimir

joel a dit…

C est un test interessant, et merci pour en avoir fait ressortir ce qui pretait a controverse.
Je suis bien d accord avec les 2 commentaires precedents, plutot que de se laisser entrainer par des tas d histoires modernes, qui n en finissent pas d encombrer les rayonnages des libraires, pour ceux qui comme moi ont des enfants, il vaut mieux COMMENCER a leur faire decouvrir la lecture a travers des histoires qui sont des classiques aujourd hui, les jules verne, l ile au tresor, le livre de la jungle, l illyade et l odyssee ( s il en existe une version abregee correcte) et bien d autres encore, a condition de trouver la bonne edition car il y a deja beaucoup de differences rien qu entre les 4 "ile au tresor que j ai eu dernierement dans les mains.....
Alors en conclusion, oui pour leur faire decouvrir du harry potter , bilbo le hobbit, la croisee des mondes, eragon, etc......
Mais n oublions pas les valeurs sures, qui ne sont pas de la fantasy certes, mais procurent un reel plaisir de lecture.

Anonyme a dit…

Salut Salvek, tu vas bien?
A ma grande surprise, les livres que tu nous a présenté me plaisent plutôt bien et je vais te dire pourquoi.
Fan de Dr House et d'autres séries b, j'adore les personnages cyniques et qui diffusent un certain humour noir.
Donc why not pour ces bouquins, je préfère cependant le 1er car le mythe du roi Arthur est plus intéressant que l'histoire d'une jeune garçon de 13 piges.
Je n'ai malheureusement pas bcp de temps a te consacrer en ce moment mais ne t'inquiète pas, je suis toujours avec la même intention tes excellentes chroniques ;)
Bonne semaine a toi et a Bientot !

GUIBON

P.S : désolé je n'y connais rien en montage d'ordi et je n'habite pas a Paris :/ Bonne chance !

Tanka a dit…

Juste pour dire que je suis d'accord avec joel et toi. Les valeurs se perdent on dirait. On nourrit l'imaginaire des gamins avec des concepts beaucoup trop noirs à mon goût, et pas seulement dans la littérature... Esperons que la tendance s'inverse.
Merci à toi.
Bye

Salvek a dit…

Je ne suis pas sûr que cela soit un grand problème, mais globalement la tendance à la noirceur est loin d'être sur le point de s'inverser (la preuve avec Hunger Games).
Pourquoi ? Parce c'est toujours plus facile de vendre un texte sombre qu'un texte gentillet à un gamin.
Quand j'étais très jeune, je me cachais pour aller piquer des Stephen King à la bibliothèque (qui a attendu seize ou dix-hit ans pour en lire?). Aujourd’hui avec les mangas et les derniers romans jeunesse "coup de poing" (Cherub...), plus besoin pour le jeune de lire en cachette des romans d'horreur, il suffit de se rendre au rayon jeunesse d'une librairie pour trouver le grand frisson.
Est-ce un mal, est-ce un bien, je n'en sais rien. Mais je suis certain d'une chose, le goût pour l'horreur et le frisson est naturelle et quasi nécessaire quand on rentre dans l'adolescence. Cette étape de "l'apprentissage de la vie" est inéluctable et je ne pense pas que l'on puisse y faire quoi que ce soit. Tout juste peut on y mettre un peu le frein quand ça va trop loin. Mais si on freine trop, cette soif d'horreur ne fera que devenir clandestine (mater un film d'horreur en cachette).
Car si il y a une chose qui marche, littérairement parlant, avec ces jeunes padawans et qu’ils adorent retrouver dans les récits dit "sombres", c'est justement qu'on ne les prenne pas pour des gamins. Laissons les donc seuls juges. Car malgré toute sa noirceur, un mauvais texte ne passera jamais le regard inquisiteur de ces chers adolescents.

Tanka a dit…

Mmm... j'ai pas vu ça sous cette angle. C'est vrai que gamin j'ai mangé la série des "ça" de king avec un enthousiasme frissonnant assez énorme. Serais-je devenu un vieux con avant l'heure ?

Salvek a dit…

Mais non, mais non ! :)
Et somme toute, cela permet la naissance d'un débat enrichissant. N'est ce pas ?