dimanche 25 mars 2012

"Metro 2033" par Dmitry Glukhovsky

C'est avec une joie non dissimulée que l'on parlera aujourd'hui, sur Fantasy au Petit-Déjeuner, d'un titre à la fois connu et inconnu. Car "Metro 2033" c'est certes le nom d'un célèbre jeu vidéo, mais c'est surtout le roman éponyme de Dmitry Glukhovsky, publié en 2010 par les éditions L'Atalante.
Et soyez certain que l'on est loin, très loin d'une basique novélisation ici. Non, c'est tout un univers, c'est tout un monde incroyable et inoubliable que ces 700 pages nous invitent à arpenter. Un roman fantastique et futuriste d'une telle originalité qu'il a bien failli envoyer votre humble chroniqueur ad patres.
Car après la lecture de ce pavé, chaque voyage en métro deviendra une aventure...



Merci à tous d'avoir supporté mon enthousiasme pendant ces 11 mn. J'espère ne pas placer la barre trop haut (et risquer ainsi votre déception) mais il est vrai que mon enthousiasme est réel. On se revoit dans une semaine. Bonne lecture. Salvek

8 commentaires:

Lucas a dit…

Bonjour Salvek,
content de te retrouver une fois encore ! Je connais le jeu mais pour l'avoir aperçu dans les rayons il y a quelques temps, je le prenais aussi pour une adaptation du jeu ! Du pur commercial qui ne m'a du coup jamais branché ! MAIS : après cette excellente chronique, et ton avis plus que positif, je bouillonne clairement !! Je risque de me laisser tenter et j'attends impatiemment ta prochaine vidéo sur Métro 2034 ! A la prochaine & bonne lecture !

Loup, y es-tu ? a dit…

Wow !
Un enthousiasme à l'épreuve du temps et des balles (et des monstres du métro). Et extrêmement communicatif.
Je ne connaissais pas le jeu (seulement sa cover quoi), mais pour le coup, le bouquin fait vraiment envie. Un univers qui a l'air génial, une histoire plus classique mais efficace, et un style plutôt bien foutue...
Tu as gagné Salvek, je le rajoute directement à ma liste !

A la semaine prochaine donc, pour savoir si la suite s'annonce du même accabit.
Porte-toi bien d'ici là !

Sunniva a dit…

Je ne lis pas forcément beaucoup de fantastique, mais ce livre m'intéresse beaucoup. L'ambiance semble oppressante au possible, ce qui semble garantir un bon dépaysement, et s'il y a un fond de réflexion, je me dis que ça pourrait me plaire! Merci pour cette revue!

Anonyme a dit…

Hello Salvek, juste un message pour te dire que ta passion avait l'air si sincère et communicative que j'ai pris le bouquin immédiatement après le visionnage de l’épisode. Merci et continue encore de nous parler comme ça !

Anonyme a dit…

Encore une bonne chronique. Néanmoins petit bémol concernant le fond musical assez agaçant.
Merci et à la prochaine.

Nicolas a dit…

je suis tombé sur ton blog en cherchant des critiques sur des romans de sf, et je dois dire que tu les vends bien les trucs que tu aime, ça fais au moins le 7ème bouquin que j’achète suite à tes critiques et du coups, j'attend avec beaucoup d'impatience les prochains épisodes de Fantasy au Petit-Déjeuner. Merci encore de nous faire partager.

Anonyme a dit…

Bon faut vraiment que j'évite ce blog pour le santé de mon porte feuille, parceque la j'ai ajouté un livre ET un jeu à ma liste d'achat !!!
Je pense commencer par le jeu (trouvable pour 5euros sur pc ^^).

Sinon j'ai vraiment apprécié cette critique, j'ai été étonné par tant d'enthousiasme: je connaissais le livre (que je voyais souvent par ci par la) mais je ne m'y était jamais intéressé ... Ce qui risque de changer dans un avenir proche.

Merci à toi Salvek !

Loup, y es-tu ? a dit…

J'ai enfin fini Metro 2033.
Et c'était plutôt très bon !

Quelques menus défauts (des schémas narratifs un peu répétitifs, quelques (rares) facilités de temps en temps, un début qui regorge de longs monologues pas toujours très judicieux (mais ça s'améliore grandement par la suite)...), mais sinon c'est plutôt bien écrit, il y a véritablement des passages terrifiants, d'autres émouvants, quelques bonnes réflexions et des idées très intéressantes.

Il m'a cependant quand même manqué la petite étincelle qui fait que j'accroche totalement à un livre, mais c'est peut-être dû aux moments de lectures très espacés et souvent quand j'étais vraiment fatigué. Du coup ça me donne envie de le relire plus tard, quand j'aurai moins de boulot, au calme et bien reposé.